Quel temps utiliser avec que ?

Quel temps utiliser avec que ?

= selon que (indicatif et subjonctif) autant que (ind.) Selon que vous travaillez ou non, vos notes varient, vous le savez. Tu feras les choses comme il faut, mon enfant, selon que tu veux m’écouter ou non.

Quand utiliser l’indicatif ou le subjonctif ?

Le subjonctif est utilisé lorsque l’exécution de l’action exprimée par le verbe est mise en doute, incertaine ou rejetée. L’indicatif exprime la réalité, la certitude. A voir aussi : Comment savoir si un compte Facebook est toujours actif ? – Moi, laisse-moi travailler ! Il m’est impossible de faire cela.

Comment distinguer le présent de l’indicatif et le présent du subjonctif ? Le subjonctif présent est un temps qui permet de qualifier une action d’incertaine, qui peut ou non se réaliser, tandis que le présent de l’indicatif renvoie à des faits réels. : Il est en retard : c’est sûr. l’ordre : laissez-le !

Quand utilise-t-on le subjonctif ? Le subjonctif est utilisé dans la proposition lorsque le verbe principal est subjectif et exprime généralement un sentiment : le désir, le désir, la peur, le regret, la volonté, la peur, l’incertitude, le doute, Exemples : je veux que tu viennes .

Quand utiliser un indicatif ? L’éthos indicatif est utilisé partout où nous pouvons exprimer la réalité. Il n’y a pas de place pour le doute ou l’incertitude. Pour cela, on préfère utiliser la condition ou le subjonctif.

Lire aussi

Quel temps après espérer que ?

Employé à l’impératif, le terme espoir, qui est suivi du subjonctif. A voir aussi : Quel budget lit ? Selon De Salins, « à l’impératif et à la forme négative, le verbe esperi équivaut à désirer et peut être suivi du subjonctif, alors qu’il est toujours suivi de l’indicatif (futur) dans une phrase déclarative à la forme affirmative ».

Quelle heure est-il après ça ? Contrairement à « avant », la locution « après » est nécessairement suivie d’un temps composé de l’indicatif : ici, il s’agit d’un passé.

Quand utiliser l’indicatif ou le subjonctif ? Le subjonctif exprime ici une réalité incertaine, pour autant qu’elle ne s’est pas encore réalisée. L’indicatif d’appel exprime la réalité, la certitude : les appareils sont inutilisables. On utilise le subjonctif si la clause relative indique que l’on fait un choix parmi un nombre limité de possibilités.

Vidéo : Quel temps utiliser avec que ?

Quel mode après après que ?

Contrairement à « avant », et à ce qu’on pense souvent, « après » doit être suivi d’un verbe à l’indicatif et non au subjonctif : Il dort toujours après avoir mangé. Mon grand-père dormait toujours après avoir mangé. Ceci pourrait vous intéresser : Comment prendre du poids quand on est trop maigre ?

Comment s’installer ensuite ? Vous devez écrire : La secrétaire qui a été licenciée par le patron a immédiatement trouvé un emploi. Qui a viré le patron ? « Que », mis pour « le secrétaire », et ce complément d’objet direct est placé avant le participe : il faut donc accorder ce dernier avec lui… Phrase correcte.

Quelle est la nature de cela? Contrairement à avant que, qui implique une notion d’éventualité, après que, indiquant que le fait est considéré comme accompli, introduit une proposition dont le verbe doit être placé à l’indicatif. Je reviendrai dans le noir.

Quelle est la différence entre souhaiter et espérer ?

Les deux verbes tournés vers l’avenir ont un sens proche : « considérer (ce que l’on désire) comme devant être réalisé » (Robert) « espérer » et « souhaiter pour soi ou pour autrui […] l’accomplissement d’un événement « . » (TLFi) pour « envie ». A voir aussi : Comment résoudre les problèmes de connexion internet ?

Combien de temps après le verbe veux-tu ? Les verbes : vouloir, ordonner, dire (quand il a une valeur d’ordre), défendre, douter, attendre, préférer, désirer, regretter, être satisfait, être possible, avoir un incertain vérité. évaluer; le subjonctif est donc utilisé dans la proposition qui les suit.

Quelle est la différence entre vouloir et vouloir ? Désirer est une manière beaucoup plus forte d’exprimer le désir que de désirer.

Comment utiliser le verbe espérer ? Espérons que celui utilisé à la forme affirmative est normalement suivi de l’indicatif, ou de la condition, si le subordonné exprime une hypothèse ou une éventualité : j’espère qu’il viendra. J’espérais qu’il viendrait. J’espère qu’elle nous soutiendra en cas de refus.